Bateaux pneumatiques en Suisse : quelles règles dois-je observer ?

L’ordonnance sur la navigation intérieure (ONI) fait la distinction entre les engins de plage et les bateaux pneumatiques. Dans le langage courant, ces bateaux sont qualifiés de « canots pneumatiques » ou de « bateaux gonflables ». Les bateaux pneumatiques d’une longueur inférieure à 2,5 m et tous les engins de plage, indépendamment de leur longueur, sont autorisés à naviguer uniquement dans la zone riveraine intérieure (150 m) ou à une distance maximale de 150 m des bateaux qui les accompagnent. Les bateaux pneumatiques de plus de 2,5 m de longueur peuvent, quant à eux, naviguer en dehors de ces zones et doivent dans ce cas être immatriculés. Jusqu’à 4 m de longueur, ils ne doivent pas obligatoirement être immatriculés, c.-à-d. qu’ils ne doivent pas porter de signes distinctifs officiels, pour autant qu’ils circulent uniquement sur les cours d’eau (fleuves, rivières et canaux) et dans la zone riveraine intérieure (150 m), ou à une distance maximale de 150 m des bateaux qui les accompagnent. Les engins de plage et les bateaux pneumatiques doivent néanmoins porter le nom et l’adresse de leur propriétaire ou du détenteur à un endroit bien visible. En outre, il est recommandé d’inscrire sur le bateau ou l’engin de plage le numéro de téléphone du propriétaire. Cela permet à la police et aux services de sauvetage de découvrir plus rapidement si des personnes sont portées disparues lorsqu’un bateau vide est retrouvé.

Sur les cours d’eau (= fleuves et rivières), ainsi que sur les lacs en dehors de la zone riveraine extérieure (300 m), chaque personne à bord doit pouvoir disposer d’un engin de sauvetage (par ex. un gilet de sauvetage à col d’une poussée hydrostatique minimale de 75 N). Les aides à la flottaison ne comptent pas comme engins de sauvetage. Étant donné que sur les bateaux, l’espace est souvent limité et que quelqu’un peut passer par-dessus bord de manière inattendue, il est conseillé de mettre ces engins de sauvetage avant le début de la navigation.

Même si les prescriptions concernant la consommation d’alcool sur les canots pneumatiques ont été assouplies, n’oubliez pas que l’alcool réduit les capacités physiques et peut provoquer des erreurs d’appréciation durant la navigation.

Les canots pneumatiques n’ont pas la priorité sur les bateaux prioritaires, les bateaux à marchandises, les bateaux de pêche professionnelle ni les bateaux à voile.

Conseils BPA pour les bateaux pneumatiques

Bases légales :

Ordonnance sur la navigation intérieure Art. 2

Ordonnance sur la navigation intérieure Art. 16

Ordonnance sur la navigation intérieure Art. 42

Ordonnance sur la navigation intérieure Art. 134

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/modes-de-transport/bateau/faq-sf/512-f.html