La navigation suisse – en avant toute !

Bateau avec inscription "Berner Oberland" (Oberland bernois)

La navigation joue un rôle-clé pour le tourisme et le trafic touristique. Les quelque 170 bateaux des entreprises de navigation titulaires d’une concession fédérale transportent 13 millions de passagers par an sur les lacs, les rivières et les eaux frontalières suisses. Ces dernières années, la navigation de sport et de plaisance a connu un nouvel essor sur les lacs et les rivières suisses, au point qu’aujourd’hui, il y a env. 100’000 bateaux de sport et de plaisance admis en Suisse. Mais la navigation à marchandises n’est pas en reste : 260 chalands transportent 4 millions de tonnes de matériaux par an sur les eaux suisses. Le Rhin est l’axe majeur de cette activité.

L’OFT assume la surveillance de la navigation à passagers au bénéfice d’une concession fédérale, c-à-d. des bateaux en service régulier sur les lacs, les rivières et les eaux frontalières suisses. Il met aussi à jour les prescriptions nationales.

Un bateau cargo sur le Rhin près de Bâle

La navigation suisse et l’Europe

La navigation à marchandises sur le Rhin contribue dans une large mesure à l’approvisionnement de la Suisse – et donne à la navigation suisse de l’importance sur le plan européen.

Hélices

Les tâches de l’OFT en navigation

Pour la navigation rhénane et hauturière, des traités internationaux sont déterminants. En navigation intérieure, l’OFT règle les questions de construction des bateaux, de navigation et de personnel nautique ; il vérifie aussi la sécurité.