Le Conseil fédéral libère des fonds pour le raccordement de la Suisse orientale au réseau ferroviaire étranger à grande vitesse

Berne, 27.09.2019 - Lors de sa séance du 27.09.2019, le Conseil fédéral a approuvé les conventions de mise en œuvre de deux projets ferroviaires requis pour le raccordement de la Suisse orientale au réseau ferroviaire européen à grande vitesse (LGV) : il s’agit d’une nouvelle voie de garage à St. Margrethen et de transformations sur le tronçon Saint-Gall–St. Margrethen, grâce auxquelles les trains peuvent circuler à des intervalles plus courts. Ces projets sont les derniers éléments du raccordement LGV à destination de Munich sur territoire suisse.

Le raccordement au réseau ferroviaire européen à grande vitesse permet de favoriser le transfert sur le rail du trafic international routier et aérien et de réduire les temps de parcours vers des villes telles que Paris, Lyon, Munich, Ulm et Stuttgart. Ces meilleures liaisons renforcent également la place économique et touristique suisse. Au total, la Confédération y investit environ 1,1 milliard de francs d’ici fin 2020. La plupart des projets sont terminés. Seules de petites lacunes subsistent, entre autres en Suisse orientale.

Le Conseil fédéral vient d’approuver une convention de mise en œuvre pour deux projets, libérant ainsi les ressources financières requises : à St. Margrethen, une voie de garage supplémentaire sera construite pour 13,64 millions de francs. L’autorisation de construire a été accordée et le chantier pourra commencer en octobre 2019 ; des travaux doivent être réalisés dans la région de Rorschach-St. Margrethen pour que les trains puissent se succéder plus rapidement sur certaines sections entre Zurich et Munich, ce qui sera possible à partir de 2020. Les coûts définis dans la convention de mise en œuvre s’élèvent à 4,26 millions francs.

Outre les projets en Suisse, les travaux principaux d’électrification de la ligne ferroviaire allemande Lindau–Geltendorf sont actuellement en cours pour réduire le temps de parcours entre Zurich et Munich. La Confédération a préfinancé ce projet à hauteur de 50 millions d’euros ; le montant sera remboursé d’ici fin 2020.

Le trajet Zurich–Munich dure actuellement un peu moins de quatre heures et quart en fonctionnement normal. A partir de 2020, après la mise en service des raccordements LGV en Suisse orientale, il prendra environ trois heures et demie.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports, Information, +41 58 462 36 43, presse@bav.admin.ch


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/publications/communiques-de-presse.msg-id-76550.html