Mobilité multimodale

mobility-zvv
© Mobility Société

Grâce à la numérisation, il devient possible de combiner plus simplement et de manière plus ciblée qu’auparavant différents modes de transport tels que les transports publics (TP), les services de partage de voiture, de taxi, de vélo ainsi que le trafic piétonnier. De plus, la mobilité peut être combinée à d’autres offres comme par ex. des billets de concert ou des nuitées en hôtel pour former ainsi des offres sur mesure, que l’on peut réserver en un simple clic sur Internet ou via une application. Cela simplifie la mobilité ou plutôt la réservation de lots entiers de prestations pour les usagers. Les TP écologiques sont amenés à jouer un rôle-clé dans cette mise en réseau. Pour ce faire, il faut que ces offres soient facilement interconnectables et orientées sur les besoins de la clientèle. La Confédération y œuvre dans deux domaines : 

  • Elle souhaite ouvrir le système de distribution des TP à des entreprises tierces, afin que celles-ci puissent proposer et commercialiser de telles offres multimodales. La Confédération prévoit à cet effet une modification de la loi qui doit, d’une part, permettre à des entreprises tierces d’accéder durablement à la distribution des TP, ce qui leur assurera une sécurité de droit pour leurs investissements. D’une autre part, la Confédération souhaite faire en sorte que cet accès soit contrôlé. Il n’est pas prévu de libéraliser les TP, ni de leur retirer de l’argent. Les entreprises tierces souhaitant obtenir un accès à la distribution des TP doivent être établies en Suisse.

  • La Confédération souhaite collecter des données sur la mobilité et les mettre à disposition avec le concours des cantons et des villes. Elle souhaite ainsi permettre à des entreprises tierces de développer des systèmes de planification d’itinéraires neutres, transparents et optimisés pour l’usager. En même temps, cela permettrait ainsi aux autorités de mieux indiquer les capacités disponibles sur le réseau routier et ferroviaire. Chaque prestataire de planification d’itinéraires ou d’autres offres numérisées influe sur le comportement de mobilité de l’usager. Aujourd’hui, seules les entreprises qui disposent de suffisamment de données sont en mesure de développer de tels produits. Les offres actuelles sont par ailleurs souvent optimisées selon le point de vue de l’entreprise et non du client.

Cas de figure où des offres multimodales faciliteraient la mobilité :

  • Sandra W utilise généralement sa voiture pour se déplacer. Son groupe favori se produit en concert à Zurich. Sandra W souhaite s’y rendre en train afin de pouvoir boire un ou deux verres sur place. Elle réfléchit à la manière d’y parvenir. Une carte journalière communale serait intéressante, étant donné qu'un abonnement demi-tarif n’est pas requis. Mais se rendre exprès à la commune pour cela ? Et en restera-t-il ?

  • Jürg X déménage en ville et se demande s’il doit garder sa voiture. La ville dispose d’intéressantes offres alternatives avec le bus et le tramway, Publibike et Mobility. Mais prendre trois abos ? C’est quand même très compliqué…

  • Jacques Y s’est cassé la jambe et ne peut donc pas conduire sa voiture jusqu’à nouvel ordre. Il se demande comment rendre visite à sa mère qui vit dans une ferme isolée.

  • Jason Z et sa famille qui résident à Londres planifient des vacances de randonnée en Suisse. Sur place, ils aimeraient bien emprunter les TP suisses qui bénéficient d’une bonne réputation. En ligne, ils se font une idée des offres envisageables. Sur les principales plates-formes de réservation sur Internet, ils trouvent des hébergements, des vols, des voitures de location et des taxis mais pas de possibilités de réserver des offres de TP.
https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/themes-a-z/mmm.html