Le coronavirus et les transports publics

(actualisé le 01.04.2020)

Le coronavirus impacte aussi les transports publics (TP). Le Conseil fédéral recommande de n’emprunter les transports publics que si le trajet est indispensable. L’offre de TP a été nettement réduite du fait de la baisse massive de la demande. Une offre de base (au moins la cadence horaire) reste garantie. Avec le soutien de l’Office fédéral des transports (OFT), les CFF et CarPostal, en tant que gestionnaires de système respectivement pour les chemins de fer et pour les transports par bus et par tram, sont chargés de veiller à ce que les mesures soient coordonnées et mises en œuvre à l’échelle nationale.

Mikroskopisch vergrösserter Virus
Le Coronavirus voyage aussi dans les transports publics.
© BAG

Les transports publics représentent à la fois la base d’une économie fonctionnelle et l’un des piliers de notre société. Il est donc primordial de pouvoir maintenir une offre de base. Toutefois, lorsqu’ils sont très fréquentés, les transports publics peuvent présenter un risque accru d’infection par le nouveau coronavirus. Dans le contexte de la maîtrise de la pandémie du coronavirus, les mesures et les recommandations de comportement sont placées sous l’égide de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Cela vaut aussi pour l’utilisation des TP.

Recommandations de l’OFSP concernant l’utilisation des TP

(vraisemblablement jusqu’à la fin avril 2020)

À la population

  • Il faut éviter autant que possible d’emprunter les transports publics, en particulier aux heures de pointe.
  • Lorsque vous attendez en gare ou à un arrêt, gardez vos distances avec les autres personnes.
  • Ne vous déplacez pas en TP pour vos loisirs.
  • Dans les véhicules, gardez vos distances avec les autres personnes et appliquez les règles générales d’hygiène et de conduite.
  • Recourez dans la mesure du possible à la mobilité douce (marche, vélo, vélo électrique) pour vous rendre au travail.
  • N’empruntez en aucun cas les TP si vous présentez les symptômes d’une maladie respiratoire (par ex. toux sèche et fièvre) ; restez à la maison.
  • Les personnes de plus de 65 ans doivent si possible éviter d’emprunter les transports publics.

Aux employeurs

  • Les employeurs doivent recommander à leurs collaborateurs d’éviter autant que possible les TP aux heures de pointe.
  • Pour ce faire, ils font preuve d’un maximum de souplesse au niveau des horaires de travail.
  • Le télétravail doit être autorisé et proposé dans la mesure du possible.

Aux entreprises de TP

  • Une offre de base de transport national et régional de voyageurs est maintenue afin de soutenir le bon fonctionnement de l’économie et de la société et d’assurer une bonne répartition des voyageurs dans les véhicules.
  • Le trafic de loisir et de tourisme peut être restreint ou supprimé.
  • Le transport international de voyageurs est maintenu pour autant qu’il relève de la desserte de base et ne soit ni influencé ni entravé par les décisions des pays environnants. Actuellement, le transport international de voyageurs est arrêté sur le rail et sur la route.
  • La mise en œuvre des mesures de protection du personnel roulant.
  • Les services dans le train sont supprimés.
  • Le transport de marchandises est maintenu dans la mesure du possible. Pour simplifier la tâche du fret ferroviaire, les contrôles d'exploitation sont supprimés jusqu'à nouvel ordre.

Garantie d’une offre de base

Les diverses injonctions et recommandations du Conseil fédéral afin de ralentir la propagation du coronavirus (interdiction de manifestations, fermeture des écoles etc.) ont entraîné une forte baisse de la demande de transports publics. Par ailleurs, certains collaborateurs ne peuvent pas se rendre au travail en raison de symptômes de maladie ou parce qu’ils doivent garder des enfants. 

C’est pourquoi les CFF et CarPostal, gestionnaires du système des transports publics, ont décidé de réduire nettement l’offre de prestations. La réduction de l’horaire a été décidée en accord avec le Conseil fédéral. Une offre de base (au moins la cadence horaire) reste garantie. Par différentes mesures spéciales, l’OFT veille à ce que le financement et la surveillance soient maintenus dans les meilleures conditions possibles. Un règlement de dédommagement pour les titulaires d’abonnements de TP est en cours d’élaboration, sous la responsabilité de l’organisation professionnelle Alliance Swiss Pass.

Les différentes entreprises de transport sont chargées de la mise en œuvre contraignante des décisions des gestionnaires du système. Cela vaut non seulement pour la densité de l’offre de prestations mais aussi pour l’exploitation ou la production de l’offre de TP, et aussi pour des aspects tels que les mesures d’hygiène dans les véhicules et les mesures de protection du personnel.

C’est le gestionnaire de système route (CarPostal) qui encadre les entreprises de transport à câbles et de navigation qui assurent une desserte de base avec les transports publics.Les bus de ligne internationaux sont par analogie également invités à suivre les recommandations du gestionnaire de système route. Les trafics touristique et international sont stoppés.

Il convient de se renseigner également auprès de l’Administration fédérale des douanes ainsi que du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Informations pour le transport international de marchandises

Contrairement au transport international de voyageurs, le transport international de marchandises est en principe toujours possible. Toutefois, de nombreux pays européens ont réintroduit les contrôles aux frontières à cause de la crise du coronavirus. En outre, de nombreux pays ont rendu plus strictes les conditions d’entrée. Les sites Internet suivants contiennent (sans prétendre à l’exhaustivité) des informations actualisées :

 
 
 
https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/themes-a-z/coronavirus.html