Le niveau de sécurité dans les transports publics reste élevé

Berne, 27.05.2021 - En 2020, les passagers des transports publics ont à nouveau bénéficié d’un haut degré de sécurité. Le nombre d’accidents s’est situé dans la même marge de variation que les années précédentes. Il est difficile d’évaluer les effets de la pandémie de COVID-19 sur l’évolution de la sécurité. C’est ce qui ressort du rapport sur la sécurité 2020 de l’Office fédéral des transports (OFT).

Après avoir augmenté en 2019, le nombre d’accidents graves et de personnes grièvement blessées a de nouveau baissé en 2020. L’année passée, 178 accidents graves ont été déclarés à l’OFT. Ces accidents ont fait 27 morts et 122 blessés graves. Parmi les victimes décédées, trois étaient des passagers des transports publics. 14 personnes sont mortes parce qu’elles se trouvaient sur des installations ferroviaires sans y être autorisées, huit personnes ont perdu la vie dans des accidents avec des véhicules de transport public, et les entreprises de transport ont eu à déplorer la mort par accident de deux employés. Lors du confinement ordonné de mars à mai 2020 par le Conseil fédéral dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19, les transports publics ont fortement diminué leurs prestations. Par conséquent, le nombre de voyageurs-kilomètres a considérablement reculé. Il a repris sa croissance après la période de confinement, mais reste inférieur aux valeurs des années précédentes. Les effets sur la sécurité ne peuvent être estimés qu’avec difficulté. Sans les restrictions dictées par la pandémie, le nombre d’accidents survenus l’année passée aurait peut-être été plus élevé. Une partie considérable des accidents dans les transports publics est toutefois causée indépendamment du nombre de voyageurs, par exemple lorsque des signaux ne sont pas respectés. En comparaison avec les autres pays européens, la Suisse affiche un très bon résultat global en ce qui concerne la sécurité des chemins de fer et occupe la deuxième place au classement général. Seule exception : les accidents du travail, en particulier sur les chantiers. Dans ce domaine, la Suisse reste retardataire en comparaison européenne. Cela s’explique, entre autres, par le fait qu’en Suisse, l’exploitation se poursuit durant l’exécution des travaux de construction et d’assainissement. Afin d’améliorer la situation, l’OFT continue de mettre l’accent sur ce domaine lors de la surveillance de la sécurité.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports
Service de presse
+41 (0)58 462 36 43
presse@bav.admin.ch



Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/publications/communiques-de-presse.msg-id-83715.html