Transfert du trafic marchandises à travers les Alpes

Un tronçon autoroutier avec des camions, au-dessus un pont ferroviaire avec un train marchandises

En 2000, environ 1,4 million de véhicules marchandises lourds ont traversé les Alpes suisses, dont plus de la moitié en transit. En 2016, le nombre de courses est passé en dessous du million (-> Rapports et chiffres). Ce délestage du trafic marchandises lourd dans les vallées alpines est le fruit de la politique de transfert du trafic que le peuple suisse a engagée en approuvant l’« initiative des Alpes » en 1994 et en confirmant sa décision à maintes reprises depuis.

Sans les instruments et les mesures déjà mis en place, il y aurait à l’heure actuelle entre 650 000 et 700 000 camions de plus sur les routes transalpines chaque année.

Entwicklung Lastwagen Fahrtenzahl 2016

Le transfert route - rail des transports de marchandises à travers les Alpes ne doit pas être atteint par des mesures coercitives (interdictions et obligations) mais par des mesures d’économie de marché et par l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire. La redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP), introduite en 2001 pour les camions, crée des conditions de concurrence équitables entre les modes de transport. Elle contribue à ce que le transport routier des marchandises couvre (financièrement) les coûts externes qu’il occasionne, par exemple le bruit et la pollution de l’environnement. Quant au rail, il sera doté d’une infrastructure concurrentielle grâce à la construction de la Nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) - qui comprend trois tunnels de base, au Loetschberg, au Saint-Gothard et au Ceneri - et à l’aménagement de l’axe nord-sud adapté aux transports de 4 mètres de hauteur aux angles.

Esquisse sur un panneau: un conteneur de marchandises est transbordé d’un camion sur un wagon.

Objectifs de la politique de transfert

L’objectif de la politique de transfert est de protéger les régions alpines des effets néfastes du trafic lourd transalpin. La population suisse s’est prononcée en faveur des mesures et des instruments ad hoc lors de plusieurs votations.

Paysage d’hiver avec un train marchandises à l’arrière-plan

Mesures d'encouragement du transfert

La Confédération soutient le transfert par des mesures d’accompagnement qui valorisent et renforcent le report modal, rehaussent la sécurité dans le trafic routier des marchandises et intensifient le transport combiné.

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/themes/liste-alphabetique-des-sujets/transfert.html