Programmes d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire

Un enfant avec une valise attend un train.

Etape d’aménagement 2035

Plusieurs programmes visent le développement continu du réseau ferroviaire. Le plus récent d’entre eux est l’étape d’aménagement 2035, qui vient d’être présentée par le Conseil fédéral et s’élève à 11,5 milliards de francs.

Des cheminots posent une nouvelle voie.

Etape d’aménagement 2025

Le projet FAIF que le Parlement a adopté est assorti de l’étape d’aménagement ferroviaire 2025 de PRODES. Ce programme vise à augmenter les capacités au cours des prochaines années : l’étape d’aménagement 2025 prévoit des mesures pour une somme de 6,4 milliards de francs.

Neat_Nordportal_Inbetriebnahme

NLFA

La NLFA est une ligne de plaine construite à travers les Alpes. Elle augmentera l'attrait du trafic marchandises ferroviaire à travers les Alpes et fournira les capacités nécessaires au transfert du trafic marchandises sur le rail. Le trafic des voyageurs profitera également des gains de temps.

La NLFA comprend l'aménagement des axes de transit du St-Gothard et du Loetschberg ainsi que le raccordement amélioré de la Suisse orientale à l'axe de transit du St-Gothard.

Un train voyageurs en route parmi plusieurs voies avec ligne de contact aérienne

ZEB

En ce qui concerne le trafic des voyageurs longues distances, le projet ZEB poursuit la stratégie des noeuds de RAIL 2000. De nombreux petits et moyens projets viendront compléter les investissements déjà réalisés. Il en résultera des meilleures correspon-dances et une densification de l'offre avec une plus grande capacité. Toutes les régions en profiteront.

Quant au trafic marchandises, le projet ZEB permettra une accélération des transports et créera les capacités nécessaires au transfert du trafic sur l'axe nord-sud.

Train marchandises à l’entrée d’un tunnel

Corridor 4 mètres

Le transfert du trafic transalpin de marchandises de la route au rail est le but premier de la politique suisse des transports. Une des principales mesures pour l'atteindre consiste à aménager un corridor dont le profil d'espace libre permet le passage de véhicules d'une hauteur aux angles de 4 m (corridor 4 m) sur l'axe nord-sud par le Saint-Gothard.

Grâce au corridor 4 m, les semi-remorques d'une hauteur aux angles de 4 m et d'une largeur de 2,60 m pourront être acheminés par le rail de Bâle aux principaux terminaux de transbordement à Chiasso et à Luino, en Italie du nord.

Panneau d’information de gare

LGV

Jusqu'à fin 2020, la Confédération investira 1090 millions de francs (prix de 2003) du fonds FTP dans le réseau ferroviaire pour améliorer le raccordement au réseau européen à grande vitesse. Les temps de parcours de la Suisse vers Paris, Lyon, Munich, Ulm et Stuttgart en seront raccourcis.

Un train voyageurs sur la pleine voie

Réduction du bruit ferroviaire

Les mesures antibruit devraient se concrétiser prioritairement par des mesures à la source (assainissement du matériel roulant). Là où ces mesures préventives ne suffisent pas, on construira des écrans antibruit ou on aménagera les bâtiments. Dans une deuxième étappe dès 2020 des valeurs limite d'émission sont introduit que les wagons marchandises circulant sur le réseau suisse devront respecter. Elle permet également de réaliser des mesures de réduction du bruit applicables à la voie, et d'accorder des aides à l'investissement dans du matériel roulant particulièrement silencieux ainsi que dans la recherche du secteur public.

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/themes/liste-alphabetique-des-sujets/programmes-d-amenagement.html