Produire de l’énergie en descente

Un des grands avantages du moteur électrique est sa capacité à transformer l’énergie de freinage en électricité. Cela ne vaut pas seulement pour les chemins de fer mais également pour les installations de transport à câbles. La plupart du temps, l’électricité ainsi produite est réinjectée dans le réseau public alors qu’il pourrait s’avérer intéressant au niveau économique et de l’exploitation de stocker cette énergie et de l’utiliser pour son propre compte.

Les transports publics biennois testent actuellement ce système sur le funiculaire Bienne–Macolin (projet 126) : ils ont installé une batterie d’accumulateurs à cette fin et adapté la commande du système de traction. Le projet a été réalisé sous la direction de la Haute école de technique et architecture de Lucerne ainsi qu’avec le concours des entreprises Frey AG Stans et Doppelmayr-Garaventa Group. Le projet a bénéficié du fait que la commande du système devait être remplacée de toute façon pour des raisons de vétusté et que l’exploitation était interrompue pour une longue période en raison d’un renouvellement complet des voies.

Le « Funi » entièrement modernisé circule à nouveau depuis fin août et il est plus efficient que jamais : la récupération permet de stocker jusqu’à 80 % de l’énergie libérée par le véhicule en descente, qui est ensuite utilisée pour la montée. Le projet ne se limite cependant pas à cela : l’année prochaine, une installation photovoltaïque sur le toit de la station amont mettra l’énergie solaire à disposition de l’exploitation via l’accumulateur. Le trajet vers les hauts de Bienne devient ainsi plus écologique et avantageux.

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/themes-a-z/environnement/setp2050/setp-news/editions-2019/SETP-Newsletter-octobre-2019/Produire%20de%20l%e2%80%99%c3%a9nergie%20en%20descente.html