Un panneau ETCS dans une gare

La Suisse a introduit un système européen de contrôle-commande et de signalisation du système ferroviaire : l’ETCS. Il est destiné à remplacer le grand nombre de systèmes, généralement nationaux, utilisés en Europe et à permettre un trafic ferroviaire dense, rapide, international et sûr.

L’Office fédéral des transports (OFT) a mis en vigueur au 1er mai 2012 la directive « Contrôle de la marche des trains dans le réseau ferroviaire suisse à voie normale ». Cette directive a imposé la migration des systèmes de contrôle de la marche des trains de type Integra SIGNUM et ZUB 121, qui ont plusieurs décennies d’existence, vers l’ETCS (European Train Control System) Level 1 Limited Supervision (L1 LS). Sur le réseau ferré suisse à voie normale, environ 14 500 points de signalisation étaient concernés. Cet objectif a été atteint dans une large mesure comme prévu à la fin de 2017. Ainsi les véhicules n’ont plus besoin d’équipements multiples, ce qui permet d’économiser plusieurs centaines de milliers de francs par locomotive.

La migration vers l’ETCS augmente également la sécurité. Les données de surveillance de la vitesse sont transmises à environ la moitié des points de contrôle de la marche des trains.

En août 2011, l’OFT avait aussi décidé d’accomplir une étape supplémentaire : à partir de 2025, l’ensemble du réseau suisse à voie normale sera converti successivement à la technologie ETCS Level 2. Cette technologie, qui se passe de signaux externes et qui transmet les instructions directement en cabine de conduite au conducteur de locomotive, est déjà utilisée sur la ligne Mattstetten–Rothrist (ligne Berne–Olten), les lignes de base du Loetschberg, du Saint-Gothard et, à l’avenir, du Ceneri ainsi que sur les lignes d’accès au tunnel de base du Saint-Gothard et entre Lausanne et Villeneuve.

A partir de 2025, de nombreux postes d’enclenchement arriveront en fin de vie et devront être remplacés. L’OFT décidera sur la base de l’expérience acquise et des considérations coûts-utilité si la mise en œuvre de l’ETCS Level 2 doit être associée à ces remplacements, et de quelle manière.

Avec la migration vers l’ETCS sur tout le territoire national, la Suisse a mis en place un système moderne, interopérable et durable de contrôle-commande de la marche des trains et d’émission de signal. Le choix de l’ETCS découle de la mise en service de lignes à grande vitesse, en particulier le nouveau tronçon Mattstetten–Rothrist en 2004, étant donné que les anciens systèmes avec signalisation extérieure ne convenaient pas pour des vitesses allant jusqu’à 200 km/h. La Suisse n’a pas choisi l’un des systèmes nationaux en service sur les lignes à grande vitesse en Allemagne, en France et en Italie. En effet, il était prévisible que la durée de vie technique de ces systèmes était limitée, tandis que l’ETCS est un système standardisé européen, de surcroît perfectionné continuellement.

L’Union européenne prescrit l’ETCS à moyen terme pour les corridors de transport internationaux. La Suisse, située au cœur du corridor nord-sud
Rhin–Alpes, a ainsi fait œuvre de pionnière.

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/themen-a-z/zugbeeinflussung/etcs.html