Aménagement de l’offre et de l’infrastructure

L’étape d’aménagement 2025 vise à augmenter les capacités des grands nœuds ferroviaires tels que Genève, Bâle et Berne, mais aussi à de nombreux autres endroits. Elle permet la circulation de davantage de trains de voyageurs et de marchandises et crée plus de place dans les gares.

AS 2035 - Ausbau Angebot und Infrastruktur
L’horloge CFF dans la gare de Bâle CFF.
© CFF

L’étape d’aménagement 2025 permet d’introduire progressivement la cadence au quart d’heure ou à la demi-heure sur différentes lignes. Les régions touristiques seront mieux raccordées aux axes principaux. Des trains plus longs et avec des voitures à deux niveaux circuleront sur différentes lignes. Les voyageurs auront plus de place dans les gares et sur les quais. Le trafic marchandises aura des droits de passage assurés (sillons) entre des nœuds importants ; ainsi, cette branche pourra planifier des liaisons fiables.

Cela nécessitera une série d’aménagements, par ex. une nouvelle gare souterraine à Genève, des aménagements aux environs des gares de Bâle et de Berne, un nouveau tunnel à double voie le long du lac de Bienne, des voies de dépassement et de rebroussement, des passages supérieurs, des installations de garage étendues, etc.

Les premiers projets ont déjà pu être achevés et mis en service en 2019. Vu leur taille et leur complexité, des projets d’envergure comme l’aménagement des nœuds de Genève, de Berne et de Bâle ne seront en service qu’à l’horizon 2030.

Les améliorations suivantes sont notamment possibles en trafic grandes lignes :

  • Réduction du temps de parcours Lausanne–Berne
  • Étoffement de l’offre du trafic grandes lignes Genève–Lausanne
  • Cadence semi-horaire Interregio (IR) Berne–Lucerne et
    Regioexpress (RE) Berne–Neuchâtel
  • Cadence semi-horaire Intercity (IC) Zurich–Coire (et circulation internationale des trains)
  • Trains de 400 m Saint-Gall–Berne–Genève-aéroport et Bâle–Berne–Thoune–Interlaken Est/Brigue
  • Trains supplémentaires Berne–Thoune

En trafic régional, la cadence au quart d’heure sera possible sur les tronçons suivants :

  • Genève–Coppet
  • Berne–Münsingen
  • Bâle–Liestal
  • Bellinzone–Locarno
  • Vevey–Blonay

La cadence semi-horaire sera introduite sur les tronçons suivants :

  • Neuchâtel–Bienne
  • Aarau–Dietikon (–Zurich)
  • Bellinzone–Lugano
  • (Coire–) Sargans–Buchs–Saint-Gall
  • Zermatt–Fiesch
  • Obertoggenburg
  • Lucerne–Horw
  • Principales lignes du Chemin de fer rhétique

À ces améliorations s’ajoutent divers étoffements de l’offre dans la région de Berthoud et de Neuchâtel.

Le trafic marchandises profite aussi de l’étape d’aménagement 2025 :

  • entre les gares de triage de Bâle et de Limmattal, il bénéficiera de capacités accrues pour les trains de marchandises.
  • l’aménagement de la ligne du pied du Jura fournira de bonnes liaisons entre les gares de triage de Lausanne et de Limmattal.
  • de la gare de triage Limmattal à Sargans et vers le Tessin, le nombre nécessaire de courses sera également assuré.
Un projet d’offre spécifique à l’étape d’aménagement 2025 ne sera plus publié. Par décision parlementaire du 21 juin 2019, le projet d’offre relatif à l’étape d’aménagement 2035 est devenu la nouvelle base de planification. Les graphiques réticulaires de l’EA 2035 constituent les bases de technique de l’horaire pour la mise en œuvre des étapes d’aménagement 2035, 2025 ainsi que du programme ZEB. Les mesures infrastructurelles de ZEB et de l’étape d’aménagement 2025 ont été prises en compte et vérifiées dans la planification de l’étape d’aménagement 2035. La compatibilité vers le haut en vue de l’offre et du surcroît de trafic est garantie.
https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/modes-de-transport/chemins-de-fer/programmes-d-amenagement-de-l-infrastructure-ferroviaire/prodes-etape-d-amenagement-2025/amenagement-deloffre-et-delinfrastructure.html