Parois et fenêtres antibruit

Protection contre le bruit

Dans le cadre du programme de réduction du bruit ferroviaire, 276 km de parois antibruit ont été érigés et plus de 70 000 fenêtres antibruit posées. Les parois antibruit ont été réalisées principalement le long de tronçons à fort trafic, en particulier là où un grand nombre de trains marchandises circule aussi la nuit. Les axes de transit nord-sud via le Saint-Gothard et le Loetschberg ont été traités en priorité.

Lorsque l’assainissement du matériel roulant et les parois antibruit ne déploient pas un effet protecteur suffisant contre le bruit ferroviaire excessif, la loi prévoit des mesures sur les bâtiments, c’est-à-dire la pose de fenêtres antibruit. Sur mandat de la Confédération, les cantons ont veillé à la réalisation de ces mesures. Lorsque les conditions requises étaient remplies, la Confédération a pris en charge 50 % du coût des travaux et les coûts de planification ; cela étant, les propriétaires pouvaient décider de la pose des fenêtres antibruit. Lorsque les nuisances sonores dépassaient la valeur d’alarme, la Confédération a contraint les propriétaires à faire poser les fenêtres antibruit et elle a pris en charge l’intégralité des coûts des travaux.

Les mesures sur des bâtiments situés dans une zone exposée au bruit mais dont la reconstruction, la transformation ou l’assainissement par le propriétaire sont postérieurs au programme de lutte contre le bruit ferroviaire ne donnent pas droit au cofinancement au titre dudit programme.

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/modes-de-transport/chemins-de-fer/programmes-d-amenagement-de-l-infrastructure-ferroviaire/assainissement-phonique/parois-et-fenetres-antibruit.html