Trafic marchandises

Arnold Berndt
Arnold Berndt

Amener les marchandises sur le rail

La Confédération pose les conditions-cadre d’un développement durable du fret ferroviaire suisse et d’une interaction efficace entre les modes de transport. Pour ce faire, elle encourage à l’aide de contributions d’investissement la construction et l’exploitation de voies de raccordement et d’installations dédiées au transport combiné. Elle veille à leur intégration optimale à l’infrastructure ferroviaire, routière et portuaire et à leur perfectionnement dans le cadre de la « Conception relative au transport ferroviaire de marchandises ». La Confédération verse également des contributions d’investissement dans des innovations techniques et, avec le concours des cantons, se charge de la commande de transport de marchandises sur le réseau ferré à voie étroite.

Conformément au mandat constitutionnel, le trafic marchandises à travers les Alpes doit être transféré de la route au rail. Le centre de compétences des données du fret transalpin recense et analyse les données nécessaires et fournit les bases pour l’élaboration des rapports sur le processus de transfert (rapport sur le transfert et rapports semestriels). À l’aide d’indemnités financières versées au titre du transport combiné non accompagné, c.-à-d. le transport ferroviaire de conteneurs, de caisses mobiles et de semi-remorques, mais aussi du transport de camions entiers (chaussée roulante), la section trafic marchandises contribue à accélérer et à optimiser le transfert.

La redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP) constitue l’un des principaux instruments de pilotage de la politique suisse des transports. Le centre de compétences RPLP qui est rattaché à la section Trafic marchandises vérifie, avec le concours d’autres services de l’administration fédérale, les besoins de développement pour maintenir l’effet du transfert de la RPLP.

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/das-bav/organisation/finanzierung/gueterverkehr.html