Autres questions d’infrastructure

Perfectionnement technologique du système ferroviaire

Les progrès de la circulation routière et les nouvelles offres rendues possibles par la communication en temps réel permettent une plus grande souplesse et mettent le système ferroviaire sous une pression croissante. Pour que le transport ferroviaire reste compétitif à l'avenir, dans un secteur des transports profondément modifié par la conduite autonome, il doit aussi se renouveler fondamentalement au niveau technologique. L’étude traite des tendances possibles en matière d'innovation dans le secteur ferroviaire. Le but de ce projet est d'identifier et de collecter ces innovations et d'examiner leur potentiel. Elles ont été classées en clusters thématiques sur la base desquels les décisions d'investissement futures pourront être prises.
ETH Zurich, 22 novembre 2016

Rapport final de la comparaison de variantes Aarau-Zürich

Projet OFT Voie ferrée - tronçons à voie normale

Les CFF et les chemins de fer privés ont besoin de davantage d'argent pour l'entretien des voies. L'Office fédéral des transports (OFT) a déterminé les facteurs qui influent sur l'état des rails. En collaboration avec des spécialistes internes et des entreprises ferroviaires, il a dressé un rapport afin d'en déduire des recommandations et des mesures régulatrices permettant de prolonger la durée de vie des installations et de limiter le besoin de fonds supplémentaires.

Electrification du tronçon du Rhin supérieur – Utilité économique pour la Suisse

La ligne ferroviaire de Schaffhouse à Bâle le long du Rhin supérieur n'est pas encore électrifiée à ce jour. Les cantons suisses concernés et le Land du Bade-Wurtemberg estiment très important de l'électrifier, notamment dans la perspective de l'adjudication de la nouvelle concession de trafic sur le tronçon du Rhin supérieur en 2016. L'étude analyse l'utilité économique pour la Suisse de l'électrification du tronçon du Rhin supérieur.

FAIF: Perspective du rail à long terme

Le rapport « Perspective du rail à long terme » présente les lignes directrices qui guideront le développement de l'offre ferroviaire en Suisse au-delà de l'année 2050. Cette perspective est un instrument qui permet de sélectionner les projets appropriés pour faire face à la forte croissance attendue du trafic et continuer d'assurer le fonctionnement du système ferroviaire suisse. Le rapport fait partie des éléments sur lesquels se fonde le message « Financement et aménagement de l'infrastructure ferroviaire » (FAIF). Son but est aussi de contribuer à l'attractivité de la Suisse en garantissant un développement durable.

Planification trinationale à long terme de Bâle (TLB)

Selon les conclusions du Comité international « Planification trinationale à long terme du nœud de Bâle », aucune insuffisance de capacités du trafic ferroviaire n’est prévisible dans la région bâloise jusqu’à l’ouverture du tunnel de base du Gothard (2017). La situation jusqu’à 2030 devra être réévaluée dès que des données plus exactes sur l’évolution de l’offre seront disponibles pour le trafic marchandises et régional. Pour cette raison, les trois pays ont l’intention d’observer dans un premier temps l’évolution, et de refaire le point de la situation dans cinq à sept ans.

Le comité TLB réunit, outre les représentants des Ministères des transports des trois Etats, des représentants des régions du Bade-Wurtemberg, de l’Alsace et de la Suisse du nord-ouest. Y participent aussi les sociétés ferroviaires des trois pays. La présidence de l’organe est assurée par l’Office fédéral des transports suisse, en la personne de son sous-directeur Toni Eder.

Alp Transit Sud Lugano-Chiasso

Le projet ATS concrétise la planification pour les raccordements au sud de la NLFA et de sa liaison avec le réseau italien à grande vitesse.

Les études préalables sur le tronçon d'accès sud de la Nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) se sont achevées par le rapport final. Un rapport de synthèse sur l’étude de faisabilité et de l’opportunité a évalué les quatre variantes possibles à l’aune de leur viabilité environnementale, économique et sociétale. Il a livré les bases de sélection des variantes et indiquera la teneur des prochaines étapes. Un groupe de suivi de la Confédération, du canton du Tessin et des CFF est favorable aux deux variantes qui portent le moins atteinte au paysage.

https://www.bav.admin.ch/content/bav/fr/home/actualites/rapports/infrastructure.html